Principe du traitement

Le laser va agir par l'intermédiaire d'une lumière intense et provoquer la destruction des capillaires dilatés :

  • soit par une "soudure" des vaisseaux (photothermocoagulation)
  • soit par éclatement de ceux-ci (photothermolyse sélective)

Ceci s'effectue tout en préservant l'intégrité de la peau, c'est à dire sans cicatrices résiduelles.

Le choix du laser se fera en fonction du type de vaisseaux à traiter.

Laser à colorant pulsé pour des rougeurs diffuses ou de fins capillaires, laser YAG long-pulse pour des capillaires plus larges ou bleus.

Déroulement de la séance

Le traitement se pratique sans anesthésie sur une peau préalablement démaquillée et parfaitement nettoyée. Il conviendra de ne pas faire de séance sur une peau bronzée.

La séance dure une vingtaine de minutes et le tir laser provoque une sensation de mini "coups d'élastique" accompagnée d'une légère sensation de brûlure.

Eviction sociale

Une journée de rougeurs et de léger gonflement est habituelle. L’éviction dépendra surtout des réglages effectués et de l’objectif souhaité. Plus l’on souhaite un résultat flagrant en peu de séances, plus l’éviction augmente. On évitera l’exposition solaire pendant une à trois semaines selon l’intensité de la séance.

Suites

Les suites immédiates sont variables selon le type de laser et les réglages utilisés :

  • Une rougeur avec sensation d'échauffement pendant 1 à 3 jours.
  • Un léger gonflement ou œdème, surtout sous les yeux où la peau est la plus fine pendant 48 heures. Surtout visible le matin au réveil.

Contre-indications

Il n’y a pas de véritables contre-indications, si ce n’est la femme enceinte. Quelques précautions sont à prendre en cas de traitements médicamenteux en cours ( à préciser au praticien).

Durée d’efficacité

Les résultats sont visibles dans un délai d'environ 6 à 8 semaines. En moyenne un traitement nécessite 3 à 4 séances, espacées de 2 mois, sauf en cas de purpura où, selon les cas, seulement une à deux séances espacées de 3 à 12 mois sont nécessaires.

Comme le « terrain » de fragilité vasculaire reste, un entretien d’une séance tous les 2 à 3 ans est souhaitable.

Tarifs TTC

  • A partir de 168 € TTC

Demandez un renseignement sur ce traitement